Mode et bien-être
Par Marie & Élise
30/08/21
d
Coaching | Corps | Esprit
}
5 minutes

Le coaching consiste à accompagner une personne dans la mise en place d’un changement en lui permettant de maintenir des niveaux de motivation et de confiance élevés, propices à son bien-être. Or « La mode est avant tout un art du changement » d’après John Galliano.

Nous vous proposons ici une petite réflexion pour trouver chaussure à votre pied, sans toutefois être victime de la mode car si Yves Saint Laurent nous apprend que « s’habiller est un mode de vie », n’oublions pas que selon Coco Chanel, « la mode se démode, le style jamais ».

Entendons-nous bien

Vous avez dit mode ?

La mode correspond aux goûts d’une culture, d’une époque ou parfois d’un groupe plus restreint de personnes (mode hippie, mode bikers). La majorité des gens associe la mode à la mode vestimentaire (habits, accessoires, maquillages, coiffures…), mais la mode concerne aussi d’autres domaines comme la peinture, la musique, le sport et même notre rapport au corps. Si par exemple les rondeurs étaient bien vues au 18e siècle, les tendances sont actuellement à la minceur, laissant fleurir les régimes, studios de fitness et autres pilules brûle-graisse.

La mode est construite par la société et implique l’ensemble de la collectivité en imposant des codes et des règles compris et utilisés par tous, venant bousculer les goûts individuels.

Il s’agit d’un phénomène bref qui vient changer nos habitudes et le regard que l’on porte sur les choses en amenant de nouvelles normes qui rapidement après sont à leur tour remises en question par une nouvelle mode et ainsi de suite.

La mode c’est la nouveauté, l’originalité on peut même dire qu’elle est une provocation à l’ordre établi, c’est un indicateur de la société. Les créateurs de mode sont souvent des artistes, des stylistes, des « originaux » ou de nos jours, des influenceurs. Mais nous avons tous en nous ce pouvoir de créativité et nous pourrions tous lancer une mode et la propager au sein de la société.

Beaucoup de personnes trouvent la mode inutile, futile et l’associent à une perte de temps, d’argent et d’énergie. Mais nous en sommes néanmoins à la fois dépendants et ambassadeurs puisque la façon dont on s’habille à un impact sur notre vie et notre entourage. En effet, en suivant ou en refusant de suivre la mode, on affirme son caractère, on affirme son rang social ou ses moyens financiers, on communique, on influence, on exprime ses sentiments… on vit.

Et l’image alors ?

On ne peut pas parler de la mode sans parler de l’image. Qui dit mode, dit esthétique : le beau, le laid, ce qu’on aime, ce que l’on n’aime pas. Être à la mode nous permet de correspondre à la norme en cours et donc de plaire à la collectivité adhérant à cette mode. Les autres aimant notre image nous renvoient automatiquement une image positive de nous-mêmes. Ce phénomène est facilement observable chez les adolescents dont la majorité éprouve le besoin de s’habiller comme leurs pairs, d’écouter la même musique, d’utiliser le même vocabulaire ou encore d’adopter le même comportement. Appartenir à ce groupe et partager les mêmes codes les rassure et les aide à accepter et à aimer leur image. Rappelons qu’image de soi, confiance en soi et amour de soi sont intimement liés et forment ensemble l’estime de soi, c’est-à-dire la valeur que l’on se donne. L’image qu’un individu a de lui-même déterminera ses choix, son engagement et ses comportements. Dans notre exemple, le fait d’avoir une bonne image de moi me permet de me sentir capable d’aller vers les autres, de communiquer, d’essayer de nouvelles choses, bref, d’avoir davantage confiance en moi. En osant prendre des risques et en relevant des challenges, je suis content de ce que je fais et j’aime ce que je suis. Globalement, je me donne de la valeur, je m’estime.

Sans titre

De la mode au bien-être, il n’y a qu’un pas

Prendre soin de soi est très important pour notre bien-être.

Faire attention à notre alimentation, avoir une activité physique régulière, méditer, prendre du temps pour soi, bref, tout ce qui contribue au confort du corps et de l’esprit. Mais ne vous est-il jamais traversé l’esprit que quelque chose d’aussi simple que de vous habiller pouvait contribuer à ce bien-être ?

Par exemple, comment vous sentez-vous quand vous vous mettez sur votre 31 pour une occasion spéciale ? Comment vous sentez-vous quand vous enfilez votre dernier vêtement acheté ou votre dernier accessoire ? Alors, pourquoi ne pas prendre le temps nécessaire chaque matin pour vous sentir au meilleur de vous-même et « bien dans vos baskets » pour le restant de votre journée ? Imaginez-vous revêtu des « bons » vêtements pendant votre journée au travail. Revêtu d’une tenue vous permettant de refléter qui vous vous sentez être, votre « attitude », l’image de vous que vous voulez que les autres voient.

La façon dont on s’habille permet en effet de refléter notre personnalité. Vous avez sûrement remarqué que les gens joyeux ont tendance à choisir des pièces colorées ou encore qu’on associe souvent les personnes portant des lunettes à des intellectuels. Ainsi, notre tenue met en lumière la partie de soi que vous devons ou voulons être à un certain moment. Notre tenue a le pouvoir de nous faire sentir être la bonne personne, à la bonne place, autrement dit, en nous aidant à correspondre aux normes, en cachant nos complexes et en mettant nos atouts en avant, nos vêtements nous permettent d’avoir davantage confiance en nous.

Une étude scientifique s’est intéressée à ce phénomène.

En 2011, les docteurs Adam et Galinsky se sont posé la question suivante : « À quoi la société associe-t-elle une blouse blanche ? ». D’après les statistiques, la majorité de la population associait la blouse blanche aux adjectifs « attentif » et « soigneux ». Cette information les a menés à réflexion : « Est-ce le fait de porter une blouse blanche qui influence la personne à se sentir attentive et soigneuse ? » Pour le découvrir, ces chercheurs ont mené l’expérience suivante : ils ont distribué une blouse blanche à trois groupes d’étudiants. Ils ont dit au premier groupe que la blouse blanche était une blouse d’artiste peintre. Pour le second et le troisième groupe, la blouse était une blouse de médecin, mais le troisième groupe n’était pas autorisé à la revêtir, la blouse étant simplement posée sur la table. Ils ont ensuite donné aux trois groupes deux images quasi identiques à l’exception de quelques détails puis ont demandé aux participants d’écrire les différences entre les deux images. Le second groupe (celui portant les blouses de docteur) a trouvé le plus de différences => adjectif « attentif ». Cette expérience a également démontré que les personnes portant une blouse « docteur » faisaient deux fois moins de fautes d’inattention que ceux ne portant pas de blouses sur le même exercice.

À première vue, nous ne faisons pas de lien entre cette étude et notre quotidien. Elle est certes impressionnante, mais nous n’allons pas porter de blouses au travail pour être plus attentifs ! Cette étude prouve juste que nos vêtements font en réalité bien plus que juste cacher notre nudité et nous confèrent une sorte d’attitude ou de personnalité au sein de la société. Mais le plus impressionnant c’est que notre style influence non seulement le point de vue des autres, mais parvient également à nous convaincre nous-mêmes et joue sur le niveau de confiance que nous nous attribuons, et donc sur nos comportements. Avec la tenue adéquate, nous nous sentons capables de passer à l’action, nos actions sont appréciées et reconnues, et cela booste notre estime (englobant image, confiance et amour de soi) et nous sommes partants pour de nouveaux défis…

Sans titre2

Qu’êtes-vous prêts à prendre ou à laisser de la mode pour vous sentir mieux ?

Imaginez un peu votre quotidien si vous parveniez à utiliser le pouvoir de la mode pour augmenter votre crédibilité, votre niveau de confiance et obtenir de meilleurs résultats. Quel que soit le poste que l’on occupe, que ce soit en interne pour accroitre son leadership, ou en externe pour assurer une relation client optimale, savoir se mettre en valeur est un atout non négligeable.

Sans perdre de vue que l’habit ne fait pas le moine et qu’il est indispensable de rester congruent et d’être en accord avec ses valeurs, posez-vous simplement ces quelques questions :

  • Êtes-vous satisfait de votre image ?
  • Pensez-vous refléter une image qui vous correspond ?
  • Dans quels vêtements vous sentez-vous à votre avantage ?
  • Votre profession requiert-elle un code vestimentaire ?
  • Vous habillez-vous différemment au travail, à la maison, avec des fréquentations différentes ?
  • Avez-vous des couleurs qui vous vont mieux ? Des matières qui vous plaisent davantage ? Des coupes que vous préférez ?
  • Qu’en est-il de vos accessoires ? (bijoux, montres, chaussures, sacs…)
  • Êtes-vous attentif à votre coupe de cheveux ?
  • Primez-vous le confort ou êtes-vous prêt à faire quelques « efforts » ?
  • Seriez-vous prêt à demander des feedbacks, des conseils ?

À retenir

• La mode est un ensemble de codes qui régissent notre rapport aux autres et à nous même.

• En intégrant ou non ces codes, on construit une image de nous ayant un impact sur les autres et sur nous-mêmes.

• Cette image nous permet de nous sentir appartenir à des groupes, de renforcer l’amour que nous nous portons et la confiance que nous avons en nous-mêmes.

• Il ne s’agit pas d’être une « fashion victime », mais de mesurer l’impact de la mode sur notre bien-être et de faire le choix de suivre ou non la mode en pleine conscience.

Marie est passionnée de mode et s’intéresse aux troubles du comportement. Élise est coach/formatrice et accompagne les individus dans leurs défis personnels et professionnel jusqu'à l'atteinte de leurs objectifs. Ensemble, elles abordent les questions de l’image, de l’acceptation et de l’amour de soi pour faciliter le changement, la performance et le bien-être.

méristHemE

méristHemE a pour vocation de vous accompagner vers un bien-être maitrisé en s'appuyant sur des méthodes claires et des sources transparentes.

Plus de contenu >